21/02/2005

Histoire culturelle

Le kéfir tient ses origines d'Eurasie (Tibet, Caucase…) Ce sont les peuples nomades qui les premiers utilisent le kéfir comme complément dans leur régime alimentaire constitué de viande et surtout de végétaux (millet, blé…)
La préparation du kéfir était un savoir-faire réservé aux femmes, qui observent les effets bénéfiques du kéfir sur les maladies infantiles. Elles remarquent la meilleure résistance des adultes aux agressions extérieures et enfin elles constatent la vitalité de leurs anciens. C'est ainsi que le kéfir devient un élément essentiel au maintien de leur équilibre nutritionnel et pour la première fois dans ces régions, on vit apparaître des centenaires.
Le kéfir doit sa particularité à l'utilisation d'un ferment unique et spécifique : le grain de kéfir. Les grains étaient conservés religieusement car ils représentaient l'essence même de la vitalité du kéfir. Dans un premier temps le kéfir est utilisé en tant que boisson mais il devient très vite un ingrédient précieux pour leur alimentation quotidienne. Ce sont les bienfaits santé qui font du kéfir un élément indispensable à la vitalité et au bien-être. En effet, ces peuples de nomades se rendent compte que le kéfir, en améliorant la tonicité digestive et la digestion des aliments, permet d'éviter les carences d'une alimentation non diversifiée ou mal adaptée.  

10:25 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.