16/05/2005

adresse erronée, problème reseau internet ?

Bonjour,
 
certain(e)s d'entre vous mécrivent et je ne peux leur répondre.
Un message d'erreur m'apparaît. Beaucoup pour des personnes chez aol ...
 
Je réponds à tous les messages parlant de kéfir... si vous ne recevez pas de réponse de ma part, réessayez ou donnez moi une deuxième adresse de réponse.
Je n'ai pas de solution pour l'instant.
 
Je vous souhaite une très bonne journée.

09:09 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/05/2005

Deux atouts : digestibilité et régulation du transit

Les bactéries du yaourt rendent le lait qui le compose particulièrement digeste. En effet, celles-ci sont encore vivantes et possèdent une activité lactasique : elles pré digèrent le sucre du lait (le lactose) en le divisant en deux molécules plus petites (le galactose et le glucose). Il semble que ces bactéries soient toujours actives au niveau de l’intestin. C’est pourquoi les yaourts sont très bien digérés, même par les personnes supportant mal de lactose.


Les yaourts comme les laits fermentés (kefir), régularisent le transit et aident à lutter contre la paresse intestinale. De plus leurs bactéries lactiques, qui arrivent vivantes dans le tube digestif, favoriseraient le développement de la bonne flore intestinale, capable de faire barrage à des bactéries pathogènes (Les yaourts et les laits fermentés sont de ce fait qualifiés de « probiotiques »). Yaourts et laits fermentés sont par ailleurs recommandés en cas de diarrhée.

http://www.cidilait.com/produits_laitiers48.0.html?&i...


09:02 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Assiette de campagne

 INGREDIENTS : 1 mélange de salades - 8 boudins noirs de 60 à 80 g - 200 g de lardons fumés - 2 cuil. à soupe d'huile - 100 g de farine - 100 g de chapelure - 2 œufs - 2 petites tomates - 400 g de cerneaux de noix - 2 cuil. à soupe de vinaigre de cidre - 2 verres de kéfir - 2 cuil. à soupe de persil plat - sel - poivre

 Préparation : Éplucher les boudins, les couper en rondelles de 1,5 cm d'épaisseur. Saisir les lardons dans une cuillerée à soupe d'huile, égoutter. Casser les œufs, les battre avec un peu d'huile, de sel et de poivre. Pétrir les rondelles de boudins afin de les transformer en boulettes. Passer les boulettes dans la farine, rouler dans l'œuf, puis dans la chapelure. Leur donner une forme de billes. Trier, laver la salade et disposer sur assiette. Préparer la sauce vinaigrette au kéfir (vinaigre, sel, poivre, kefir) en y incorporant des dés de tomates et un peu de persil haché. Plonger les boulettes de boudins dans une friteuse 3 min et laisser légèrement dorer. Dresser les boulettes bien chaudes autour de la salade accompagnée des lardons sur une demi-rondelle de tomate, la vinaigrette, les cerneaux de noix et la feuille de persil sur chaque boulette. 

 Bon à savoir : Il est préférable de bien rouler et fariner les boulettes de boudin afin qu'elles ne se défassent pas à la cuisson. Cette recette peut être enrichie d'un œuf mollet tiède. Créé par une cuisinière de la Grèce antique, le boudin noir est une des plus anciennes charcuteries connues.

09:00 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les chapatis et raïta d'aubergines

INGREDIENTS pour les chapatis : 125 g de farine de blé complet - 80 g de beurre doux  -1 verre de kéfir -1 cuil. à café de sel - 1 cuil. à soupe d'huile

INGREDIENTS pour la raïta d'aubergines : 2 petites aubergines - 1 oignon - 4 cuil. à soupe d'huile - 1 cuil. à soupe de garam-massala (épice) - 1 tomate - 2 cuil. à soupe de coriandre - 2 verres de kéfir - 1 pincée de paprika - sel

Pour la préparation des chapatis : Verser la farine dans un saladier, former un puits. Mélanger 50 g de beurre fondu, le kefir, le sel et verser dans le puits. Malaxer à la main en une pâte ferme et pétrir 2 à 3 min jusqu'à ce qu'elle soit lisse et élastique. L'entourer alors d'un film plastique, laisser reposer 1 h à température ambiante. Ensuite, diviser la pâte en 12 petites boules et étaler chaque petites boules en rouleaux en formant des galettes de 12 cm de diamètre. Les poser sur un linge. Préchauffer le four à 80°C (th. 3). Chauffer une poêle à feu doux et badigeonner légèrement de 20 g de beurre fondu et d'huile. Ajouter les chapatis et cuire sur chaque face jusqu'à ce que des cloques brunes apparaissent. Les badigeonner du reste de beurre fondu et réserver. Pour les réchauffer : les envelopper dans du papier aluminium et enfourner à four doux.

Pour la préparation des raïta d'aubergines : Inciser dans le sens de la longueur les aubergines puis les faire griller sous le grill du four jusqu'à ce que la pointe d'un couteau pénètre facilement. Les sortir du four et les tiédir. Prélever la chair ensuite et la mettre dans un saladier. Ciseler l'oignon et le faire blondir 2 à 3 min dans l'huile. Ajouter une demi-cuillerée à café de sel et le Garam-Massala. Remuer et ajouter la tomate coupée en dés et la coriandre fraîche. Cuire 1 min puis incorporer la chair d'aubergine. Cuire à nouveau 3 min. Verser le mélange dans un saladier, y ajouter le kefir et mélanger. Mettre au réfrigérateur. Servir bien frais la raïta saupoudré de paprika avec les chapatis. 

Bon à savoir :  Cette recette est d'origine indienne. En Inde, les familles préparent des chapatis chaque jour. Ils sont meilleurs lorsqu'ils viennent d'être confectionnés, mais on peut les maintenir au chaud enveloppés de papier aluminium au four. Vous trouverez le garam-massala dans les magasins de produits exotiques.  


08:52 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : raita, aubergine, recette, chappattis |  Facebook |

03/05/2005

Le pain au levain de kéfir

Le kéfir contient des levures, donc il se prête assez bien pour toute préparation qui prévoit leur usage. Mais les levures du kéfir sont des souches "sauvages", et leur comportement est moins prévisible que les levures qu'on achète dans les magasins.
Ceci dit, on peut utiliser les levures du kéfir pour faire du pain au levain. Il y a plusieurs méthodes:
1. Recette de base
a. préparer le "levain"
Il ne s'agit pas d'un vrai levain, mais le goût est très semblable.
Prendre une demi-tasse de kéfir et mélanger avec un peu de farine jusqu'à obtenir une pâte type "pâte à crêpes". Attendre 8 à 48 heures (!) pour que la pâte commence à fermenter (bulles). La durée varie largement en fonction de la chaleur de la pièce. On peut mettre le tout dan le four éteint pour éviter les changements trop brusques de température.
b. préparation du pain
Une fois que le levain est prêt, le mélanger dans un kilo de farine, de l'eau tiède et une ½ cuillère de sel pour obtenir une pâte à pain classique.
Inutile de mélanger à fond, la pâte est prête dès qu'elle arrive à la consistance désirée. En fait, pendant les levures feront fermenter la farine pendant plusieurs heures, ce qui rend inutile tout malaxage mécanique – la fermentation fait le même travail silencieusement.
Mettre la pâte dans une moule à pain et attendre que le volume soit doublé (peut durer entre 8 et 48 heures). À ce point, mettre au four pendant 45 à 60 minutes (cela dépend du four et de l'épaisseur du pain) à une chaleur de 200C. Je suppose qu'on pourrait utiliser un machine à pain, mais je n'ais jamais essayé.
En pratique, je trouve que pendant l'été, je peux préparer le "levain" en dix minutes le soir après le dîner. Je le garde dans le four éteint (avec la lampe allumée pour donner une chaleur constante), et le lendemain matin il est prêt. Ensuite, je mets dix minutes à préparer (à la main) la pâte à pain, que je mets au four éteint comme expliqué avant. Le soir le pain est généralement prêt pour être cuit. Très simple, et ça ne m'a pris que vingt minutes de travail!
2. Variations
A. Pour accélérer la procédure, on peut ajouter une demi-cuillère à café de sucre au mélange kéfir/farine. Ceci est très efficace, mais un puriste pourrait vous accuser de falsifier les règles du jeu. En effet, plus on permet à la farine de fermenter longtemps, plus digestible sera le pain. Donc pour les personnes qui ont du mal à digérer le pain, il vaut mieux être patients et éviter le sucre.
B. On peut utiliser le kéfir pour préparer du vrai levain. Je ne l'ai jamais fait, mais mon ami australien Dominic Anfiteatro décrit la procédure sur son site web ( ). Voila une version en français:
Commencer en préparant une pâte type "crêpes," en mélangeant du kéfir avec de la farine, et placer le tout dans un récipient en verre haut et étroit. Attendre 3-4 jours que ce mélange soit bien fermenté. Le volume devrait être augmenté d'un 30%. À ce point, on peut déjà utiliser ce levain. Pour le garder à l'infini, il suffit d'ajouter de la farine et de l'eau chaque fois qu'on en utilise pour faire du pain. Voila une nouvelle culture à perpétuer!
C. Une autre recette pour le pain au levain consiste à utiliser le petit lait dérivé de la préparation du fromage de kéfir. On met une tasse de petit lait directement dans la farine + sel + eau, sans besoin de préparation préalable d'un "levain." Ceci est plus rapide (surtout si combiné avec le truc du sucre), mais peu pratique pour une personne allergique au lait.
D. On peut bien sur utiliser toutes ces recettes pour faire une pâte à pizza -  il suffit d'ajouter de l'huile d'olive au mélange. La pizza au levain est délicieuse.
http://users.chariot.net.au/~dna/kefirpage.html

16:34 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pain, kefir, kefir de lait |  Facebook |