24/03/2006

renseignement sur le kéfir

la traiteLe kéfir ou képhir est du lait entier ou partiellement écrémé, fermenté par l'action combinée de plusieurs espèces de bactéries et de levures, ce qui le rend légèrement gazeux et alcoolisé avec une saveur piquante et quelque peu amère. Le taux d'alcool est généralement de 1% mais il peut atteindre jusqu'à 2%. Le kéfir serait originaire du Caucase; cette boisson est bien connue en Europe de l'Est, en Russie et au Moyen-Orient. La Russie produit du kéfir de façon industrielle.

Les ferments du kéfir sont constitués d'un mélange de levures (Saccharomyces kefir et Candida kefir) et de diverses bactéries (telles que Lactobacillus caucasicus, L. casei, Streptococcus lactis et Streptococcus diacetilactis). Cette association de micro-organismes forme un zooglé, c'est-à-dire qu'ils forment des grains gélatineux pouvant être séparés du lait après la fermentation et ce, par simple tamisage. Les bactéries effectuent une fermentation d'acide lactique qui donne un goût aigre semblable à celui du yogourt, tandis que les levures transforment une partie du lactose en gaz carbonique et l'autre partie en alcool. Le kéfir est plus ou moins liquide, onctueux et alcoolisé, selon sa durée de fermentation. Il mousse et pétille de façon semblable à la bière. Le kéfir peut être préparé avec des fruits déshydratés ou du citron, mais la culture utilisée est alors différente.

La préparation du kéfir est simple: le lait à une température de 20-22°C est additionné des grains de kéfir et laissé à fermenter à la température de la pièce de 1 à 2 jours. La fermentation est plus rapide quand la température se situe autour de 22°C. Traditionnellement, on ensemence le lait avec les minuscules grains de kéfir de couleur jaune (rares sur le marché), qui deviennent blanchâtres lorsqu'ils sont mis en contact avec le lait. On les récupère après chaque utilisation et on les conserve à 4°C pendant environ 10 jours. Des cultures de kéfir lyophilisées sont également disponibles, leur période de conservation est pratiquement illimitée. On utilise aussi une culture en poudre ou du kéfir d'une préparation précédente, faite depuis moins d'un mois. Le kéfir s'utilise comme le yogourt.

Le kéfir se conserve au réfrigérateur et il est plus périssable que le yogourt. Lorsqu'il a suri, il peut encore servir, surtout pour la cuisson. Le kéfir est délicieux servi glacé et garni de feuilles de menthe, ou bien versé sur des fruits. On peut le boire ou le consommer comme le yogourt.

Le koumis ou koumys ressemble au kéfir, mais il est plus alcoolisé puisqu'il contient jusqu'à 2,5% d'alcool. Il est fabriqué avec du lait de jument, d'ânesse ou de vache. Sa saveur rappelle parfois le vin blanc. Courante dans les steppes russes et en Asie depuis fort longtemps, cette boisson fut très appréciée du temps des Tartares, des Cosaques et des Russes, soit du XIIIe au XIXe siècle. On le consomme traditionnellement en Asie centrale.
Info trouvées sur http://www.coupdepouce.com

08:24 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kefir, kefir de lait |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.