30/03/2006

Un peu de pub !

C’est vrai ! je reçois régulièrement des mails de remerciement et je ne vous en fait même pas profiter ! Je le ferai désormais…

Quelques mails parmi ceux que j'ai reçu, et je vous en remercie !

 

Isabelle : Merci pour tout, je vais pouvoir faire goûter ce fameux kéfir à mes enfants. Pour la surprise, comment peut-on faire pour en recevoir d’autres !! si on ne commande pas de grains ?

 

Janine : Bonjour, alors je suis la première pour la surprise ? merci pour le kéfir et merci aussi pour ce sympathique cadeau !

 

Malou: Très satisfait


Armand : Cher kéfir de notre enfance ! merci pour tout ! et les conseils avec super !

 

Dorothée : merci à vous pour les grains que j'ai reçus ce matin, ils sont superbes et je vais grâce à vous boire de bonnes boissons !! merci encore

 

Catherine : Commande envoyée en excellents délais, emballée avec soi. A surpassé mes espérances. Merci beaucoup.

 

Alineajp : Nous avons bien reçu le kéfir que nous avons déjà goûté il me rappelle mon enfant. Merci cordialement

 

Maryline : J'ai bien reçu grains de kéfir. Merci de la rapidité de l'envoi.

 

Delphine : Merci beaucoup pour la petite note qui accompagne l'envoi très utile. Grâce à vous mon mari est aux anges : plus de 3 ans qu'il en cherchait !

 

Stéphanie : Je cherchais du kéfir depuis plusieurs années. Enfin satisfaite et vais me rappeler les bons souvenirs d'enfance avec le kéfir que ma grand-mère me faisait boire. A la vôtre...

 

Sonia : j'ai reçu ce matin votre lettre avec le kéfir. Je l'ai mis immédiatement dans du lait de montagne. je vous en remercie, amicalement


Rémi et Christiane : Comme je vous l'avais dit au début de ce mois, j'arrive enfin à vous donner des nouvelles du kéfir que vous m'avez envoyé. J'ai réussi le premier le premier décembre, et depuis j'en fais un litre et demi chaque jour. Mon épouse et moi en prenons un grand verre avant chaque repas et tout se passe très bien.

J'ai essayé d'en sécher une partie parce qu'il se renouvelle très volontiers. Les grains se déshydratent et deviennent un peu couleur du sucre roux que j'utilise dans le bocal. J'imagine que c'est normal. Quoi qu'il en soit, le kéfir est très bon à consommer et on espère passer l'hiver débuté aujourd'hui sans trop de soucis. Soyez très sincèrement remerciée pour votre envoi et pour la recette et les conseils qui l'accompagnent.. Très cordiales pensées de notre part, et merci encore...Joyeux Noël à vous et bonnes fêtes de fin d'année!

10:47 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vos avis |  Facebook |

25/03/2006

SURPRISES !

A partir d'aujourd'hui,

vous recevrez une surprise avec votre kéfir ...


(image non contractuelle !)

16:54 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cadeau |  Facebook |

24/03/2006

Conseils aux vendeurs et donneurs de kéfir...

DETAILS IMPORTANTS
Tous les accessoires rentrant en contact avec les grains doivent être en verre ou en plastique, ne jamais utiliser d’objets métalliques, pas de cuillère ni de passoire en fer ou en aluminium par exemple, ce qui implique que parfois, vous allez devoir y mettre les mains, il est évident qu’avant toutes manipulations du Kéfir, vos mains doivent être bien propres, lavées de préférence avec un vrai savon de Marseille, acheté dans une boutique Bio, et non pas avec un savon truffé de produits chimiques de supermarché, qui en déposera sur votre peau, contaminant ainsi votre Kéfir.
Même chose pour vos accessoires, évitez de les laver avec des produits pour laver la vaisselle qui pourraient être nocifs pour le Kéfir, vous trouverez de doux produits pour laver la vaisselle, en boutiques Bio, bien sur, et actuellement chaque grand supermarché a, au moins une gamme de produits ménagers dite »verte » fabriquée sur bases végétales et non testée sur animaux. 
Vous n’avez pas besoin de nettoyer les accessoires avec du produit lave-vaisselle, à moins de ne pas les avoir utilisé depuis longtemps, sinon, à chaque utilisation, il suffit de les passer à l’eau brûlante du robinet avant et après, ça c’est important.
Si vous utilisez un tampon à récurer, soyez aussi très hygiénique, ne le laissez pas traîner sur le bord de l’évier, faites-le sécher dans un endroit sain, et conservez le dans une boite, uniquement pour cet usage.
Autres choses très importantes pour garder votre Kéfir longtemps : la qualité de l’eau, et des autres ingrédients. En ce qui concerne l’eau, prenez de l’eau de source en bouteille, les meilleures sont celles de montagnes, et le taux de résidus secs inscrit au dos de l’étiquette doit être le plus petit possible, car « l’eau n’est pas bonne pour ce qu’elle apporte, mais pour ce qu’elle emporte ! »
Les eaux les plus chères, sont en général les meilleures, mais quelques-unes sortent du lot, à vous de les dénicher en vérifiant les étiquettes et les prix dans les supermarchés, vous verrez c’est une expérience surprenante, surtout quand vous allez vous rendre compte du taux énorme de résidus secs contenus en mg/litre d’eau, des marques les plus connues, et souvent les plus vendues, ce qui a uniquement pour conséquence de faire fonctionner vos reins, à mauvais escient.
Cette recherche, vous servira pour les autres utilisations que vous faites de l’eau que vous acheter (thé, café, tisane, soupe…) et boire, tout simplement ! Il est évident qu’il ne faut pas utiliser l’eau du robinet pour la fabrication du Kéfir, infectée de chlore, de métaux lourds, et même parfois de microbes qui se baladent dans les canalisations Attention, le Kéfir n’aime, malheureusement pas, l’eau filtrée, en utiliser exceptionnellement, si vous n’avez plus de bouteilles en stock et que les magasins sont fermés.
Si toutes ces prescriptions vous paraissent extrêmes, sachez que nous ne vous racontons pas de bêtises, et que nous fabriquons notre Kéfir depuis des années dans les meilleures conditions. Nous avons fait des dizaines d’expériences, des bonnes et des mauvaises, ce qui nous permet aujourd’hui de vous exposer notre savoir. D’ailleurs, si vous êtes septiques, testez par vous-même la différence de finesse et de goût de la boisson obtenue, en utilisant différentes qualités d’eau. 
En ce qui concerne la qualité des fruits, il faut absolument utiliser du Bio, c’est impératif ! Les citrons non Bio, contiennent des pesticides et des conservateurs, les fruits secs aussi, cela encrasserait vos grains et votre boisson. Pour ce qui est du sucre, n’oubliez pas que c’est la « nourriture » de vos grains de Kéfir, Pendant très longtemps, nous avons utilisé du sucre blanc, en poudre, industriel, car il n’y avait rien d’autre sur le marché, mais actuellement vous pouvez vous procurer du sucre « blond et Bio » dans les magasins de produits naturels. Ne pas se servir de sucre « roux « car il colore les grains, et d’après un scientifique Allemand, spécialisé dans les fermentations de Kombucha et de Kéfir, le sucre roux encrasserait les micro-organismes. Vous pouvez trouver facilement du fructose, en grandes surfaces et en boutiques Bio, c’est du sucre de fruits, c’est naturel, et c’est aussi blanc que le sucre de canne raffiné, seulement c’est 3 fois plus cher ! info trouvées sur 
http://www.biofeeling.com

08:58 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : conseil |  Facebook |

renseignement sur le kéfir

la traiteLe kéfir ou képhir est du lait entier ou partiellement écrémé, fermenté par l'action combinée de plusieurs espèces de bactéries et de levures, ce qui le rend légèrement gazeux et alcoolisé avec une saveur piquante et quelque peu amère. Le taux d'alcool est généralement de 1% mais il peut atteindre jusqu'à 2%. Le kéfir serait originaire du Caucase; cette boisson est bien connue en Europe de l'Est, en Russie et au Moyen-Orient. La Russie produit du kéfir de façon industrielle.

Les ferments du kéfir sont constitués d'un mélange de levures (Saccharomyces kefir et Candida kefir) et de diverses bactéries (telles que Lactobacillus caucasicus, L. casei, Streptococcus lactis et Streptococcus diacetilactis). Cette association de micro-organismes forme un zooglé, c'est-à-dire qu'ils forment des grains gélatineux pouvant être séparés du lait après la fermentation et ce, par simple tamisage. Les bactéries effectuent une fermentation d'acide lactique qui donne un goût aigre semblable à celui du yogourt, tandis que les levures transforment une partie du lactose en gaz carbonique et l'autre partie en alcool. Le kéfir est plus ou moins liquide, onctueux et alcoolisé, selon sa durée de fermentation. Il mousse et pétille de façon semblable à la bière. Le kéfir peut être préparé avec des fruits déshydratés ou du citron, mais la culture utilisée est alors différente.

La préparation du kéfir est simple: le lait à une température de 20-22°C est additionné des grains de kéfir et laissé à fermenter à la température de la pièce de 1 à 2 jours. La fermentation est plus rapide quand la température se situe autour de 22°C. Traditionnellement, on ensemence le lait avec les minuscules grains de kéfir de couleur jaune (rares sur le marché), qui deviennent blanchâtres lorsqu'ils sont mis en contact avec le lait. On les récupère après chaque utilisation et on les conserve à 4°C pendant environ 10 jours. Des cultures de kéfir lyophilisées sont également disponibles, leur période de conservation est pratiquement illimitée. On utilise aussi une culture en poudre ou du kéfir d'une préparation précédente, faite depuis moins d'un mois. Le kéfir s'utilise comme le yogourt.

Le kéfir se conserve au réfrigérateur et il est plus périssable que le yogourt. Lorsqu'il a suri, il peut encore servir, surtout pour la cuisson. Le kéfir est délicieux servi glacé et garni de feuilles de menthe, ou bien versé sur des fruits. On peut le boire ou le consommer comme le yogourt.

Le koumis ou koumys ressemble au kéfir, mais il est plus alcoolisé puisqu'il contient jusqu'à 2,5% d'alcool. Il est fabriqué avec du lait de jument, d'ânesse ou de vache. Sa saveur rappelle parfois le vin blanc. Courante dans les steppes russes et en Asie depuis fort longtemps, cette boisson fut très appréciée du temps des Tartares, des Cosaques et des Russes, soit du XIIIe au XIXe siècle. On le consomme traditionnellement en Asie centrale.
Info trouvées sur http://www.coupdepouce.com

08:24 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kefir, kefir de lait |  Facebook |

23/03/2006

A vos casseroles !

Comme je vous l'ai dit précédemment, je ré-invente la recette de gateau au kéfir (pour retrouver la texture du gateau au fromage blanc)
On fait ça à plusieur(e)s ? Vous pouvez faire des essais de votre coté et m'envoyer vos recettes réussies.

Il faut :
- du kéfir de lait (pas les grains non, non !),
- de la farine (probablement en petite quantité pour garder le coté frais du gateau),
- du sucre (juste ce qu'il faut),
- des oeufs ((avec les blancs battus en neige pour la légèreté)
- peut-être de la vanille pour casser l'acidité du kéfir... ou des fruits doux...)
Je pense une vingtaine de min. à 180°c de cuisson environ.

Si c'est trop difficile, autorisons-nous à faire moitié fromage frais et kéfir ou à filtrer le kéfir en fromage frais (filtre à café)... 

à bientôt !

15:48 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

...à suivre... maintenant vous êtes prévenu(e)s...

Bonjour,

Je reçois depuis peu des appels téléphoniques ...étranges...

"Bonjour, je vous ai commandé du kéfir. Je l'ai reçu il y a 3 jours et il ne se reproduit pas très vite. Est-ce normal ? "

"Bonjour, est ce qu'on peut mélanger les souches de kéfir de différentes provenances pour le rendre plus riche ?"

"Bonjour, je ne comprends pas on m'avais promis que le kéfir se multipliait rapidement, pourquoi le mien ne grossit pas encore ?"

"Bonjour, je créé une production au Maroc pouvez-vous me dépanner de quelques grains ?"

etc.

Surprise je suis allée sur le Net et Quelle découverte ! On vend du kéfir en veux-tu en voilà, partout !

Dans un premier temps, j'étais contente, pour le kéfir... Mais depuis j'ai fait le rapprochement. Et je crains que certaines commandes soient passées dans le but d'en faire un commerce.

- Pourquoi pas me direz-vous ?

- Pourquoi pas... ce qui m'inquiète ce n'est pas trop le vendeur, mais l'acheteur. Le vendeur lui, va très vite se rendre compte que ce n'est pas très rentable cette histoire... (beaucoup de litres de lait ou de fruits bio achetés pour 3 euros 6 sous de gagnés) ... alors ils iront chez Liddl ou ED certains d'entre-vous connaissent.

- mais l'acheteur me direz-vous ? Il a intérêt à faire attention à ce qu'il achète. Ce sont des bactéries vivantes. Il faut avoir des conditions d'hygiène à surveiller. Sinon vous consommerez "jenesaispasquoi" et beurk ! "combien de ve,ndeurs ne se laveront pas les mains  avant de plonger leur main pour récupérer les figues ou les pépins de citron ? Je n'ose pas imaginer les grains de kéfir rincés à côté de la vaisselle sale... 

De gros grains ne voudront pas forcément dire "de bonne qualité" mais "bien nourris" mais par quoi ?

Je ne peux que vous inciter à faire attention à ce que vous achetez. 

En attendant pour ne pas rester sur cette petite grimace, je viens de mettre au four un gateau au kéfir (type "gateau au fromage blanc"). Dès que la recette sera au point je vous l'offre. Et ici, les recettes, elles ont inédites et gratuites !

Gâteau au fromage blanc (Kasekuchen)

Bon kéfir et prenez soin de vous !

15:18 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/03/2006

V'la le Printemps !

Le printemps pointe son nez ! Il était temps !

Votre avis, je ne le connais pas. De mon coté, cet hiver m'a paru bien long... Le froid, la neige... Mi-mars et il y a encore des petites traces de neige dans le jardin. Il faut dire que j'habite dans l'Est de la France, et que cette année, particulièrement, l'hiver était présent.

Ce matin, le soleil est là, les oiseaux chantent et mes crocus sortent le nez dehors... je ressens comme une impression de joie, de légèreté, bien agréable ma foi.

Pour fêter cette lumière, une petite recette perso :

Riz au kéfir de fruits, parfumé au safran

- Faire revenir une échalote émincée dans de l'huile (olive ou tournesol), une gousse d'ail écrasée, ajouter 2C. à soupe d'amandes effilées, 1 C. à S. de pistaches, 1C. à S. de raisin blonds ou de corynthe, ajouter 4 petites tasses de riz (Basmati ou Parfumé), du sel de l'himalaya (ou autre sel...), du poivre ou du byriani (épices indien). Laisser "frire" tout doucement en remuant jusqu'à ce que le riz devienne translucide. Ajouter 1 g. de filaments de safran, Mouiller de boisson "kéfir de fruits" (pas trop sucré) jusqu'à 1 cm au dessus du riz. Couvrir d'un couvercle. Laisser mijoter tout doucement pendant 10 mns, (ou plus en fonction du riz choisi.). Ne pas soulever le couvercle trop souvent car le riz doit cuire avec la vapeur du kéfir. Ajouter de l'eau ou du kéfir si nécessaire, en court de cuisson. Pour les gourmands ou gourmets vous pouvez ajouter au début de la cuisson du riz, des petites tranches de saumon frais (ou surgelé)... c'est très bon.

Recette rapide, simple et délicieuse...

Bon Appétit !

Variantes :
Avec du poulet, des crevettes, ou un autre poisson...
Du curry doux, ou du garam massala à la place du safran... ou des épices de chez vous !
La recette sera totalement différente, tout en restant très bonne !
Avec les amandes, ou sans... en enlevant les pistaches...
En bref vous l'avez compris, faites vos fonds de placard et cuisinez avec ce que vous avez... l'essentiel c'est d'y mettre un peu d'amour... !

09:32 Écrit par Florence B | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |